Actualité

Célébration d’un demi-siècle de jumelage entre Sauveterre-de-Guyenne et Sottrum : Un lien inébranlable d’amitié transfrontalière

today6 juillet 2023 24

Arrière-plan
share close

Célébration d’un demi-siècle de jumelage entre Sauveterre-de-Guyenne et Sottrum : Un lien inébranlable d’amitié transfrontalière

Au cœur de l’été 2023, nous marquons les 50 ans du jumelage entre Sauveterre-de-Guyenne et Sottrum. Nous avons le plaisir d’explorer cette histoire unique et touchante avec trois personnalités clés de cette union: Françoise Kopec, trésorière, Christiane Fouilhac, coprésidente du comité de jumelage, et Christophe Miqueu, maire de Sauveterre-de-Guyenne.

Christiane Fouilhac et Fraçoise Kopec du comité de jumelage et Christophe Miqueu, maire de Sauveterre de Guyenne : les 50 ans du jumelage avec Sottrum
Christiane Fouilhac et Fraçoise Kopec du comité de jumelage et Christophe Miqueu, maire de Sauveterre de Guyenne – photo : Véronique Cherpantier

Tout commence en 1973

L’histoire de ce jumelage exceptionnel remonte à 1973, date à laquelle les échanges entre les écoles des deux villes ont commencé. L’interaction a ensuite progressé, avec des échanges culturels entre la chorale de Sauveterre-de-Guyenne et la communauté de Sottrum, avant que le jumelage ne soit officiellement instauré au niveau municipal.
Selon le maire de Sauveterre-de-Guyenne, Christophe Miqueu, la volonté initiale du jumelage était un rapprochement et un développement de l’amitié franco-allemande. Cela s’inscrivait dans une période où les relations au sein de l’Europe se consolidaient. Les échanges entre les élus des deux villes ont joué un rôle prépondérant dans l’établissement de ce jumelage.L’ancien premier adjoint, Jean Bouffard, a conduit la première délégation vers Sottrum, établissant ainsi les fondements du jumelage. Les échanges intercommunaux ont rapidement transcendé les frontières de Sauveterre-de-Guyenne pour inclure plusieurs communes voisines. C’est pourquoi aujourd’hui, le comité de jumelage ne se limite pas à Sauveterre-de-Guyenne mais englobe une zone plus large, mettant en exergue l’importance du territoire dans la construction de ces amitiés interfrontalières.

Une histoire d’amité

Lorsqu’on demande à Françoise Kopec et Christiane Fouilhac comment elles se sont impliquées dans le comité, la réponse est simple : l’amitié. Christiane, en tant que viticultrice, a tissé des liens avec des visiteurs allemands lors de la fête des vins. Ce sont ces interactions qui l’ont conduite à accepter de recevoir des Allemands chez elle, contribuant ainsi à renforcer le lien entre Sauveterre-de-Guyenne et Sottrum.
En célébrant ce cinquantenaire, nous rendons hommage à la force d’une amitié transfrontalière qui transcende les différences et consolide la cohésion. Cet événement est une invitation à en savoir plus sur ce jumelage et à partager l’esprit d’amitié et d’union qui a guidé Sauveterre-de-Guyenne et Sottrum depuis un demi-siècle.

1500 kilomètres, à pied et à vélo

Dans le cadre de la célébration du 50ème anniversaire du jumelage entre Sauveterre et Sottrum, une centaine de résidents de Sottrum vont faire le voyage, certains en bus et d’autres à vélo ou à pied. Les habitants de Sauveterre peuvent suivre leur périple sur les pages Instagram et Facebook du groupe : Tour de l’amitié 19.07_29.07.23.

« C’est un travail qui se fait depuis déjà quelques mois, c’est un travail d’organisation assez important pour pouvoir tout caler », a déclaré Christiane Fouilhac, coprésidente du comité de jumelage de Sauveterre. Et elle a raison, puisque l’équipe a commencé les préparations dès janvier de cette année.

L’événement ne se limite pas à la réception des visiteurs de Sottrum. Le comité de jumelage a prévu une série d’activités pour les invités afin qu’ils découvrent la richesse de la région. Des centaines de personnes seront logées chez les particuliers.

Les membres du comité de jumelage, y compris Françoise Kopec, trésorière du comité et Chrsitiane Fouilhac, prévoient également d’accueillir des visiteurs dans leurs propres maisons. « Moi j’en ai 5 chez moi », a déclaré Mme Fouilhac.

Le maire a ajouté, « Ils viennent surtout pour la fête des vins, mais après on a le programme pour avant, quand ils arrivent le jeudi, on organise tous les jours quelque chose. » La fête des vins est une célébration importante à Sauveterre, marquant le début du jumelage il y a 50 ans.

En effet, le premier jumelage s’est produit lors de la fête des vins Il y a 50 ans, une délégation allemande était arrivée à Sauveterre pour cette occasion spéciale, et depuis lors, les deux événements sont étroitement liés.

« Les deux vont de pair depuis le début et c’est pour ça que c’est très important d’accueillir la délégation au moment de la fête des Vins », a expliqué Christiane Fouilhac.

Même si l’organisation de l’événement est toujours en cours, l’enthousiasme est palpable. Les résidents de Sauveterre sont impatients d’accueillir leurs invités, de partager leur culture et de célébrer cette occasion historique. La ville est prête à célébrer non seulement la longue amitié entre Sauveterre et Sottrum, mais aussi le lien profond qui les unit à travers la fête des Vins.

Le comité de jumelage continue de travailler sans relâche pour s’assurer que tout soit prêt pour l’arrivée des invités le 29 juillet. Malgré les défis, ils sont convaincus que ce sera une célébration mémorable pour tous les participants.

Écrit par: Mathieu

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser un commentaire

0%