play_arrow

L'interview matinale

Une histoire de terroir et de transmission : Amandine Noriega, vigneronne au cœur de l’Entre-deux-Mers

today29 avril 2024 105

Arrière-plan
share close
  • cover play_arrow

    Une histoire de terroir et de transmission : Amandine Noriega, vigneronne au cœur de l'Entre-deux-Mers Mathieu


Une histoire de terroir et de transmission : Rencontre avec Amandine Noriega, vigneronne au cœur de l’Entre-deux-Mers

Une histoire de terroir et de transmission : Rencontre avec Amandine Noriega, vigneronne au cœur de l'Entre-deux-Mers
Amandine Noriega, vigneronne au cœur de l’Entre-Deux-Mers. photo : Véronique Cherpantier

À la Maison Duberneuilh, dans le vignoble historique de Noriega, Amandine Noriega nous accueille pour un récit empreint d’histoire familiale et de passion pour le vin. Descendante d’immigrants espagnols et italiens, Amandine a pris les rênes de la propriété il y a six ans, succédant à une lignée de vignerons dévoués, marquant un tournant important après le décès de son père et de son grand-père.

Cette reprise n’était pas prédestinée pour Amandine Noriega qui avait initialement quitté le monde rural pour embrasser des études de commerce et une carrière dans la mode de luxe. Cependant, les événements familiaux l’ont ramenée vers les vignes de son enfance. “C’était ma vie, là où je voulais être”, confie-t-elle lors de notre entretien, témoignant de la force des racines et du destin qui la ramenait à la terre de ses ancêtres.

Le vignoble Noriega, autrefois mixte avec des céréales et des animaux, est aujourd’hui dédié exclusivement à la viticulture. Les défis ne manquent pas, avec une succession de gelées et de maladies affectant les récoltes ces dernières années. Malgré ces aléas, Amandine a su s’adapter et transformer chaque obstacle en opportunité, renforcée par ses compétences commerciales qui se révèlent précieuses pour naviguer dans les complexités de la gestion d’un vignoble.

L’histoire d’Amandine Noriega est également celle d’une lutte pour la reconnaissance dans un monde traditionnellement dominé par les hommes, néanmoins, elle a rapidement prouvé sa capacité à gérer et à innover.

Son parcours est marqué par un engagement fort envers l’oenotourisme et la valorisation de son terroir. Le vignoble Noriega accueille aujourd’hui des visiteurs dans une tiny house nichée entre les vignes, offrant une immersion totale dans la vie viticole. Amandine souhaite partager non seulement le vin, mais aussi l’histoire et la culture de son coin de l’Entre-deux-Mers.

Dans cet esprit, elle propose des activités comme des randonnées avec des ânes, transportant visiteurs et pique-niques à travers les paysages pittoresques de la région, enrichissant l’expérience de connexions authentiques avec la terre et son histoire.

La vigneronne envisage l’avenir avec détermination et optimisme, guidée par le désir de transmettre ce patrimoine unique à ses enfants et de perpétuer l’héritage familial. “C’est mon moteur, tous les jours”, confie-t-elle, soulignant l’importance de la famille et du lien avec le passé pour forger l’avenir.

À la Maison Duberneuilh, le passé et le présent se rencontrent, créant une histoire qui continue de s’écrire avec audace et authenticité, portée par une femme qui défie les conventions pour redéfinir le paysage viticole de l’Entre-deux-Mers.

Coordonnées :

  • cover play_arrow

    Une histoire de terroir et de transmission : Amandine Noriega, vigneronne au cœur de l’Entre-deux-Mers Mathieu


L'interview matinalePortraits de vigneronne

Rate it
0%